Jerem « Run&geek »

Bonjour à tous, aujourd’hui je vous propose l’interview de Jerem,

N’hésitez pas à aller faire un petit tour sur blog >>>>>> Run&geek

jerem

Son interview :

 

– Jerem, depuis combien de temps pratiques-tu le Running ?

Fin Juin ça fera 5 ans que je m’y suis mis, juste après l’arrêt de la cigarette.

– Cette passion est née pour ta santé uniquement ?

Non, pas uniquement, ma mère et mon père à l’époque couraient pas mal. Quand je descendais en vacances j’y allais volontiers avec eux mais ça ne dépassait pas ce stade. En 2008, quand j’ai arrêté la cigarette, je vivais à deux pas du château de Versailles et il m’était plus facile d’aller courir que d’aller chercher la forêt à 10km en VTT. Donc j’ai commencé tout doucement, par des sorties de 3km puis sans m’en rendre compte j’ai chopé le virus

– Le château de Versaille est ton endroit favori pour tes sorties running ou en as tu un autre ?

Depuis 2010 je vis à 1 km de la forêt de St Apolline (78), elle a beau être petite, mais y’a de quoi s’amuser, j’arrive à me faire des parcours de 14km sans passer par le même chemin, si je veux du vallonnée, y’en a si je veux du plat, y’a du faux plat, si je veux me faire des séances de fractionnés je peux également. C’est un peu ma forêt à tout faire 😉

– Combien de sorties fait tu par semaine ?

Je fais entre 4 et 5 sorties par semaines, une sortie fractionnée court ou long, une sortie endurance ou vallonnée, un jour de repos et on recommence.

– Quel est ta course de prédilection ?

Pas le marathon (Rires), pas encore du moins. En ce moment, je me consacre au 10km, histoire d’augmenté la cylindrée, mais j’aime également le semi. J’aime également les sorties natures comprises entre 1h et 2h.

– Un petit mot sur ta dernière course de dimanche dernier ? Le grand prix des Clayes avec ta distance de prédilection ?

Ah, je l’avais oublié celle-là. Donc c’est un 10km, c’était ma troisième participation au grand prix des Clayes. Cette course devait cette année me permettre de tester ma forme avant le 10km de l’Equipe. Mais la crève a eu raison de ma préparation. Vu que je n’aime pas baisser les bras j’y suis allé. Jusqu’au 5ème j’ai tenu le rythme souhaité, après le nez c’est bouché, les jambes sont devenues lourdes et le moindre raidillon faisait chuter la vitesse. Au final 43 minutes 50 secondes. C’est 35 secondes de plus que lors de la Kangoucourse. Avec un profil de course pas forcément à mon avantage, donc plus j’y repense plus que me dit qu’avec ma crève j’ai sauvé les meubles, cela aurait pu être bien pire.

– Oui malgré tout tu as fait une belle courses ! Ton 42’30 » n’est pas atteint mais ce n’est que partie remise ? Dés dimanche prochain sur le 10km de l’équipe ?

Tout à fait, le 23 juin je serai sur la ligne de départ du 10km de l’équipe, entouré de mon pote Laurent (l’autre Geek) et mon cousin, qui était mon lièvre de luxe lors de la Kangoucourse. Donc on oublie la contre-performance du grand Prix et on se remotive à block, pour atteindre la barre des 42 minutes 30 secondes. Ensuite prochain objectif le trio 40minutes sur 10km, 1h30 sur semi et 3h30 sur marathon. Mais la pas de date buttoir, ça viendra quand ça viendra.

– Si tu avais deux mots à associer au Running ce serait ?

Partage, dépassement de soi.

Partage, car même si le running est un sport individuel, j’essaie de transmettre mon plaisir de courir avec mes amis, Laurent en est l’exemple. L’année dernière il n’aurait pas été capable de faire ce qu’il a fait lors de sa première course. Et quand il m’a dit : « c’est grâce à toi que j’ai reçu à le faire », ça faire plaisir.

Dépassement de soi, car sur chaque sortie, chaque course on donne le meilleur de nous-même pour ce dépasser. Et si on m’avait dit il y a 5 ans tu verras tu arriveras à courir un 10km en moins de 45, j’aurai signé direct car à l’époque je plafonnais à 10km.

– Quel est ton meilleur souvenir de runneur ?

Le passage de la ligne d’arrivée de Marseille/Cassis l’année dernière, j’en ai pleuré. J’avais mal partout certes, mais j’ai été heureux de franchir cette ligne en ayant battu mon objectif de près de 4 minutes. Et d’autres raisons plus personnel qui ont rendu cette arrivée aussi belle.

– Et quel est ton pire souvenir de runneur ?

Ben on va dire le Grand prix des Clayes, même si je n’ai pas abandonné, j’en ai ch**r et je me suis dit mais qu’est-ce que tu fou là. Mais bon ça je me le dis tout le temps quand je rentre dans le dur. Mais vu que je suis maso je continu 😉

 

Alors on ne peut que te souhaiter une bonne continuation pour la suite, mais attention au mur tout de même ! Surtout pour les 3h30 de ton premier marathon 😉

Matt

commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s